REGROUPER LE TROUPEAU

Publié le par Luc BOUTET

 

Le Maire : contre les courants !

 

LOGO LMP UMP hautdef

 

J'aime bien Bruno LE MAIRE. Il parle franc et n'est pas un adepte de la langue de bois. Ses solutions pour la France sont réalistes et au moins il ne propose pas de raser gratis demain ! Pas comme certains ! 

Il serait sans doute un excellent Président pour l'UMP et je voterai bien volontiers pour lui. Mais son refus des courants, si cela le démarque de ses compétiteurs, n'est pas réaliste. 

J'ai 62 ans et j'ai adhéré au Mouvement Gaulliste (UNR, UDR, RPR puis UMP) à 18 ans. Cela fait donc un petit moment. Mais l'époque du Général, qui ne voulait pas voir dépasser une seule tête, est à l'évidence, parfaitement révolu. 

L'UMP regroupe des sensibilités diverses qui partagent ensemble leur refus de la "pensée socialiste" autant que du parti éponyme. 

Cela va de ceux qui incarnent une droite "à droite", qui ont une vision de notre société plutôt restrictive, qui prônent la primauté des devoirs sur les droits, ceux qui se réclament de la ligne politique de Charles de GAULLE (dont je suis) et puis ceux qui se disent être "humanistes", plutôt centristes. 

Il faut faire avec tous !

 La reconquête du pouvoir passe par là. Méconnaître ce phénomène nous pousse droit dans le mur et à l'éclatement du parti. Les uns rejoindront le FN et les autres rallieront J.L. BOORLO. Ou alors, ils créerons leurs propres mouvements. Et l'UMP mourra.

Je crois pour ma part qu'il convient d'organiser en premier lieu une grande campagne de nouvelles adhésions. Profiter (si j'ose dire !) de la déception de la défaite de Nicolas SARKOZY et de l'arrivée au pouvoir des Socialistes, honnis, pour solliciter l'engagement de sympathisants qui n'ont pas encore franchi le pas du militantisme.

Les nouveaux adhérents auront le droit de voter (la clôture des listes ayant lieu 15 jours avant le scrutin). Il doit y avoir un grand débat (sur l’Internet, par mail et dans les fédés) et l’organisation d’un premier tour où les candidatures seront ouvertes. Les 8000 parrainages, à collecter au moment des vacances, est un système trop restrictif. Il est en place, n’en parlons plus, mais c’est dommage qu’il n’y ait pas eu plus d’informations des adhérents. La newsletter de l’UMP devrait servir à ça !

Après (15 jours) aura lieu un grand congrès (comme savait les organiser Charles PASQUA) et le second tour de l’élection du Président, avec les deux candidats arrivés en tête et qui seront départagés par les militants. 

Le Président élu, constituera son équipe et les candidats malheureux seront partie prenante du Conseil National. 

L'UMP vivra !

Mais pour qu’elle vive et renaisse il faut renouer avec les fondamentaux. L’UMP – Nicolas SARKOZY et Jean-François COPÉ en sont un peu responsables – est devenu un parti de technocrates. La base a été oubliée.

Trois "clientèles" ont été abandonnées : les ouvriers, les femmes et l’écologie :

Les ouvriers :l’UMP a oublié son « P ». A l’époque du Général, il y avait une véritable base populaire. (Il séduisait dans toutes les couches de la société.) 

Des sections d’entreprises existaient et les problèmes de la classe ouvrière étaient mis sur la table. On a abandonné le terrain à la gauche (CGT, CFDT et FO). Pourquoi ?

Pourquoi la gauche serait-elle plus qualifiée pour connaître de ces problèmes. On ne fait pas, plus de 48 % des voix, qu’avec des cadres et des indépendants. Par définition les patrons du CAC 40 ne sont que … 40 !

Il faut donc partir à la reconquête du monde du travail qui a été tellement déçu par la gauche qu’il est partit vers le Front National (qui était un véritable parti de Notables). Les sections de l’UMP-Entreprises doivent se créer. La droite républicaine doit se décomplexer et investir des terres que l’on croit acquises à la seule gauche.

 

Les femmes : Qu’est donc devenu « Femmes Avenir » présidée longtemps par la nordiste Noëlle DEWAVRIN. Ma mère était adhérente, puis ma compagne : c’était le mouvement Gaulliste des femmes. L’UMP a maintenant le sinistre honneur – et l’image déplorable – d’être le parti politique où les femmes sont si peux représentées. Pourtant il ne doit pas manquer de candidates ! Sans aller jusqu’à la parité exacte, imbécillité socialiste, ont pourrait faire plus de place aux candidates. La candidature de NKM, de ce pont de vue doit être saluée – même s‘il ne faut pas la réduire à une candidature "féministe".

 

L’écologie : Voilà un domaine que s’est approprié EELV et la gauche. (EELV a un avis sur l’immigration, la gestion des collectivités et la Politique Internationale –en autres – dans lequel un Gaulliste aura du mal à s’inscrire). On peut parfaitement être de droite et se soucier de l’avenir de la planète, de la sauvegarde des océans ou de la couche d’ozone et du réchauffement climatique ! 

Ce qui nous sépare des "bobos-socialos-gauchos" c’est le nucléaire. Pourquoi EELV est tellement contre si ce n’est pas par dogme ?

L’énergie hydraulique a tué, ces cinquante dernières années, (cf ; la rupture du barrage de Fréjus) bien plus que l’énergie nucléaire ! Si on veut développer la voiture électrique cela passera par le nucléaire. Il faudra bien les "nourrir" toutes ces automobiles propres ! Et puis c’est un secteur où la France excelle – il n’y en a pas tant que cela – et où elle exporte. Bien entendu, dans ce domaine – plus que dans tout autre – la sécurité est primordiale. Mais à cause des bombes d’Hiroshima et Nagasaki – qui ont quand même mis fin à la guerre et épargnées des centaines de milliers de victimes – le nucléaire fait peur. Les populations ont toujours peu de ce qu’elles ne connaissent pas. Le pôle nucléaire Français – pour des raisons de sécurité militaire et de secret industriel – n’a jamais communiqué. L’UMP doit s’emparer de l’écologie et en faire un de ses thèmes majeurs.

Voilà des "courants" différents de ceux évoqués plus haut.

A l’UMP toutes les idées – même celles qui de prime abord semblent être "de gauche" - doivent faire débat.

Et laissons dire les « journaleux gauchiste » qui veulent enfermer ce débat dans un "combat des chefs" ou s’entêtent à le confondre avec d’éventuelles "primaires" pour 2017 !

 

Oui : l’UMP vivra !

 

Publié dans POLITIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Henri SENE 03/08/2012 22:35


Oui Luc, le découragement gagne pas mal de nous, cest grand dommage, nos élites ont tout à perdre à ce jeu là, qu'ils se méfient, les petits soldats refuserons de tomber au champ d'honneur sans
savoir pour QUI et POURQUOI ! Que les énarques et élites de l'UMP se méfient, cela pourrait entrainer nombre de nous dans les bras d'un parti pourtant combattu par eux ! Il y a danger dans la
maison UMP !

lucboutet 03/08/2012 23:24



Vous avez parfaitement raison. Malheureusement, l(UMP c'est ma famille et on n'en change pas de famille comme ça. Et 2017 est a la fois loin et tout proche. J'ai bien peu que Ducon n'en fasse un
deuxiéme.


Allez courage !



Henri SENE 03/08/2012 22:28


J'ai écerits un commentaire, mais il est passé à la trappe, dommage !!!

lucboutet 03/08/2012 23:26



Non, non, je l'ai bien eu et j'y répondu. Merci.


Bonne soirée.


Cordialement.



Henri SENE 02/08/2012 18:36


Bonjour,


Je souscris totalement au contenu de votre billet.


Actif, comme vous sur Twitter, je n'ai cessé depuis le mois de février 2012, de déplorer l'absence de dialogue et simplement l'absence de réponses aux questions posées aux énarques de l'UMP.


Je me suis abonné aux responsables de l'UMP, comptant adhérer à ce  mouvement pour ne plus être un simple "sympathisant", jamais un seul de ces dirigeants ou responsables ou ministres n'ont
daigné me répondre une seule fois, d'ou mon découragement.


Je continue cependant a combattre la gauche avec acharnement, mais san soutien de la caste des élites, c'est un combat perdu d'avance.


J'aai 64 ans, des idées plein la tête, elles y restent enteréées, je me contente de jouer tantôt les "Cassandre" (j'ai un don pour ça), tantôt les "Don Quichotte", rôle qui me plait nettement
moins. C'est usant.


Je deviendrai donc un militant UMP bien encarté le jour ou un de ses dirigeants daignera répondre à un pauvre "pouilleux" comme moi.


Cordialement à vous !

lucboutet 02/08/2012 18:51



C'est hélas le gros problème !


 


La newsletter de l'UMP n'est pas attractive (je ne la lit quasiment plus !)


On se demande si JF COPE et quelques autre n'ont pas voulu la défaite de SARKO, pour laisser la gauche aller au pouvoir en raison des difficultés de la crise ? Et revenir aux affaires en 2017,
lorsque les décisions impopulaires ont été prises ! Ne sera-t-il pas trop tard pour la France ?


Quant à la communication intérieure, mois aussi j'ai envoyé des mails qui sont restés sans réponse. Sarkozy a toujours répondu (a l'Elysée) Bien entendu par l'intermédiaire d'un Chef de Cabinet
qui m'a dit prendre le dossier et n'a quasiment rien fait. Ce sont des STARS !


Très cordialement